FANDOM


Images-45

Rumiko Takahashi

Née le 10 octobre 1957 à Niigata, Rumiko Takahashi est une véritable star dans le monde de l'édition. Surnommée "la princesse du manga", ses titres rencontrent en effet un succès considérable au Japon mais également en Occident ce qui en fait l'une des mangaka les mieux rémunérés. Alors qu'elle étudiait à l'université de Tokyo c'est en suivant des cours du soir sous l'égide de Kazuo Koike ("Crying Freeman", "Lone Wolf and Cub") qu'elle commence à s'intéresser sérieusement à la création de mangas. Ce point aura son importance étant donné que pour son mentor, une histoire réussie repose essentiellement sur ses personnages, un précepte que Takahashi saura appliquer avec l'efficacité que l'on connaît par la suite… Elle publie alors ses premiers dōjinshi (manga amateur) avant d'entamer une carrière professionnelle à la fin des année 70. Son premier gros succès, ne tarde pas à venir l'année même de ses débuts avec la publication de "Urusei Yatsura" (Lamu) dans le magasine  Shonen Sunday. Puis en 1980 elle se lance en parallèle sur l'un de ses autres titres majeurs avec  "Maison Ikkoku" (Juliette, je t'aime). Leur publication prend fin conjointement en 1987 après respectivement 34 et 15 volumes. Surfant sur la popularité de l'époque rencontrée par les shonen d'art martiaux, Rumiko Takahashi entreprend alors un titre auquel elle va se consacrer pendant quasiment une décennie : "Ranma ½". Si son terrain de prédilection reste les comédies romantiques, "Inuyasha" met en avant le sordide et l'horreur, un autre genre qu'elle affectionne particulièrement. Celui-ci totalise 53 volumes. Son imagination débordante et le plaisir qu'elle éprouve à composer, lui permettent de faire perdurer ses créations sans jamais lasser son public en dépit d'une inévitable redondance qui affecte parfois la mise en scène. Chacune de ses œuvres s'appuie sur des histoire variées mettant en scène des personnages hétéroclites et aux personnalités attachantes. Elle captive un public toujours demandeur si bien que la plupart de ses titres se sont vus adaptés en anime. "Urusei Yatsura", "Maison Ikkoku", "Ranma ½" ou encore "Inuyasha" ont en effets tous donné lieu à au moins une longue série TV et pour certains plusieurs film et OAV.

L'auteur n'est toujours pas cloisonnée dans ses longues sagas puisque depuis le débuts de sa carrière, elle a également publié plusieurs histoires courtes (dont une partie est regroupée sous le titre de "Rumic Theater"). Ce genre de créations fantaisiste lui permet d'expérimenter d'autres genres, et s'affiche un peu comme des "mangas d'auteur" en parallèle de ses gros succès. C'est également le registre que l'on retrouve dans la saga des sirène, "Ningyo no Mori", œuvre qui lui tient à cœur et qu'elle perçois comme divertissement lorsqu'elle s'y consacre.

Principales œuvres Modifier

  • "Urusei Yatsura" (Lamu) - 34 volumes (1978-1987) ;       

  • "Maison Ikkoku" (Juliette je t'aime) - 15 volumes (1980-1986) ;       

  • "Mermaid Forest" - 1 volume (1988) ;       

  • "Ranma ½" - 38 volumes (1987-1996) ;       

  • "Merdaid Scar" - 1 volume (1992) ;       

  • "InuYasha" - 53 volumes (1997-2008) ;       

  • "Mermaid's gaze" - 1 volume (2003) ;       

  • "Rinne" - 40 volumes (2009-2017).       

Images-44

les manga celebre regrouper dans 1 OAV

Images-46

Les heroine des manga